Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 08:56

Salam aleykoum

 

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/15359.jpg

 

Face aux lois et aux projets de lois de plus en plus islamophobes qui se multiplient en période électorale, comment, nous musulmans, devons-nous réagir?

Certains diront qu'il faut se montrer patient et endurant tel que nous l'enseigne notre belle religion. Et surtout faire des dou'as pour notre communauté.

D'autres me répondront, nous ne sommes pas en terre d'islam, il faut subir.

Enfin, des personnes me diraient qu'il faut "lutter", manifester notre mécontentement, adhérer à des associations de défense de nos droits, signer des pétitions.

 

J'avoue, qu'au final, on est un peu perdu, tout est flou. Alors je me suis rappelée d'un fait relaté dans la Sira de notre Prophète bien-aimé (Sal’Allah ‘aleyhi wa Salam) : "le Pacte des vertueux".

 

Revenons au contexte historique de ce pacte.

Avant la révélation, régnaient à la Mecque des guerres de clans rivaux. Cela avait pour conséquence de créer une situation d'injustice puisque lorqu'un commerçant ou un visiteur vulnérable ne bénéficiant d'aucune protection, entrait à la Mecque, il était traité  injustement, notamment ses marchandises lui été "volées" ( achetées mais pas payées).

 

Alors plusieurs tribus des kouraichites se réunirent chez Abdillah ibn Jadaân At-Taymi, pour conclure un pacte d'honneur, d'assistance à toute victime d'une injustice, au delà des considérations de clan, et de contraindre l'agresseur à lui réparer son injustice. Il s'agit du pacte de fudûl (hilf al-fudûl) qualifié par certains auteurs de pacte des "vertueux".

 

La particularité de ce pacte est de "placer le principe de justice et de soutien à l'opprimé au-delà des autres considérations d'appartenance et/ou de pouvoir".

Assistait à la conclusion de ce pacte historique, le jeune Muhammed, qui dira plus tard, après la Révélation, "J'étais présent dans la maison de Abdallah ibn Jadaân lorsque fut conclu un pacte si excellent que je n'échangerais pas la part que j'y ai prise contre un troupeau de chameaux rouges; et si maintenant en islam, on me demandait d'y participer, j'accepterais avec joie" (rapporté par Ibn Ishâq et Ibn Hishaâm confirmé comme authentique, notamment par al-Hamîdî).

 

Que dire suite  à cet exposé, personnellement je pense qu'il faut s'opposer à tout acte ou texte qui va à l'encontre de nos principes religieux, de notre liberté d'expression et de culte, mais une opposition digne, j'allais dire douce, sans colère, car Allah est avec les patients et les endurants. Il faut toujours avoir à l'esprit l'obligation du bon comportement envers nous-mêmes, envers les autres, mêmes injustes.

 

Selon mon avis, les propos de notre Prophète (Sal’Allah ‘aleyhi wa Salam) montre que nous pouvons manifester notre désaccord face à une loi injuste, même issue d'un Etat non musulman, et réclamer justice face à l'oppression que nous subissons de plus en plus même dans nos foyers (pour exemple la loi anti-nounous voilées).

Il ne faut pas tomber dans la résignation, si vous subissez une injustice, voire un excès de pouvoir  des autorités publiques (mairie, police, préfecture, ...) ou même des personnes privées, n'hésitez pas à porter plainte et à demander justice et réparation. C'est notre droit en France, et c'est notre droit en islam.

 

Allah est le plus savant.

 

Sources bibliographiques :

- La Biographie du Prophète "AR-RAHEEQ AL-MAKHTOUM (le nectar cachheté) de Cheick Safi Ar-Rahman Al-Moubarakfawri, éditions DAROUSSALAM.

- MUHAMMAD, Vie du Prophète, de Tariq Ramadan, éditions archipoche.

Partager cet article

Repost 0
Published by oumimene - dans Côté oumma
commenter cet article

commentaires